Les conditions d’un prêt personnel sont les meilleures informations qui peuvent orienter votre choix. Elles sont différentes d’un organisme prêteur à un autre même s’il existe souvent de nombreuses similitudes.

Elles sont fixées par le conseiller et en concertation avec l’emprunteur, lequel peut les négocier s’il en voit la nécessité.

La durée du prêt

La banque regarde votre capacité de remboursement pour déterminer le montant qu’elle peut vous accorder ainsi que l’étalement de celui-ci. Les organismes fixent généralement l’âge limite qu’un client aura à la fin du crédit à 75 ans, ce qui correspond à une durée de remboursement de 10 à 25 ans d’après le profil type d’un emprunteur de prêt personnel même si il existe des formules de crédit pour sénior.

Il faut que vous sachiez quel critère sera le plus important pour vous : payer une faible mensualité et rembourser sur une durée plus longue ou réduire au maximum cette dernière quitte à rembourser davantage par mois mais en ayant l’assurance de profiter d’un crédit qui coûte moins cher.

Dans un cas comme dans l’autre, il faut toujours essayer de négocier le taux d’intérêt en utilisant comme argument votre statut de client irréprochable, la stabilité de vos revenus, votre aptitude à bien gérer vos finances sans oublier de faire jouer la concurrence.

Se référer au TAEG

Demandez à connaitre le TAEG de votre prêt personnel, lequel doit d’ailleurs apparaître obligatoirement sur le contrat, pour en évaluer le coût final. Il comprend non seulement les intérêts mais aussi l’ensemble des frais liés à votre crédit, de cette façon il n’y aura pas de surprise et vous évitez de vous faire arnaquer. La méthode pour déterminer le TAEG est la même pour tous les organismes prêteurs, de sorte à ce que ce critère reste le seul qui soit le plus fiable pour faire des comparaisons. Le TAEG inclut nécessairement :

  • L’assurance obligatoire souscrite avec le prêt personnel
  • Les différentes rémunérations et commissions ainsi que les frais de dossier
  • Les intérêts calculés sur base du taux nominal

Il n’est pas impossible que votre situation professionnelle et/ou familiale soient prises en compte pour déterminer le TAEG mais cela dépend de la banque que vous avez choisi.

Comparer les avantages

Pour se démarquer de la concurrence et convaincre les emprunteurs de signer chez elles, certaines banques mettent en avant des avantages qui font la différence. On peut citer par exemple le remboursement des frais de dossier une fois l’accord entre les parties effectif.

Parfois, ils ne sont tout simplement pas appliqués. Ce n’est pas non négligeable dans la mesure où le coût total du prêt personnel peut s’en trouver largement diminué.  

Autres conditions

Il faut savoir passer au crible les clauses cachées qui sont souvent la contrepartie d’un taux avantageux ou d’un traitement rapide du dossier. Méfiez-vous de certains organismes qui mettent en avant les atouts de leurs offres mais qui n’ont aucun scrupule à vous imposer la souscription de produits annexes derrière, pour ne citer qu’une assurance plus chère que chez la concurrence.