Actuellement, il est pratiquement impossible d’obtenir un crédit immobilier sans fournir une garantie financière à la banque prêteuse. À défaut de verser une caution, les particuliers peuvent également souscrire à une assurance prêt immobilier. Néanmoins, trouver la meilleure offre reste souvent difficile. Voici alors quelques informations utiles afin d’en connaître davantage sur ce sujet.

Contracter une assurance : les différentes alternatives

Habituellement, l’emprunteur sera contraint de souscrire à une assurance que sa banque lui propose. Néanmoins, le contrat qu’on lui demande de signer peut ne pas être avantageux. Souvent, les cotisations à payer sont très élevées. En outre, les modalités sont désavantageuses pour le particulier. Toutefois, ce dernier sera obligé d’opter pour l’assurance groupe de l’établissement prêteur. Il pourra cependant résilier ce contrat et choisir un autre assureur après quelques mois. Il s’agit d’une démarche légale qui n’entrainera aucune poursuite. L’emprunteur peut alors faire jouer la concurrence afin de dénicher une assurance individuelle peu coûteuse et avantageuse. Dans cette optique, il est conseillé d’user d’un comparateur assurance prêt, tel que magnolia.fr. Ces pages permettent de trouver la meilleure offre du marché en quelques secondes. On peut aussi souscrire à une formule de son choix en quelques clics. Les informations récoltées peuvent également servir pour négocier un contrat. Ainsi, le souscripteur parviendra à conclure une bonne affaire, quelle que soit sa situation.

Comment changer son assurance prêt ?

Comme évoqué précédemment, le particulier sera souvent obligé de souscrire à une assurance groupe de sa banque. Si l’on souhaite changer d’assureur, il est préférable d’entamer la procédure au plus tard onze (11) mois après la signature du contrat de crédit. Dans ce cas, la décision du souscripteur ne peut pas  être contestée. Néanmoins, une équivalence des garanties est indispensable. Au-delà du onzième mois, la banque peut refuser toute tentative de substitution de l’assurance emprunteur. Bien entendu, il faut déjà que des dispositions contractuelles précisent ce détail.

Quoi qu’il en soit, il est crucial de couvrir le remboursement des échéances d’un prêt immobilier. Effectivement, ce type d’emprunt ne sera intégralement remboursé qu’après plusieurs années. Ce faisant, la situation financière du particulier peut changer. Afin d’éviter les litiges et d’autres désagréments, il vaut mieux prendre les décisions adéquates dès maintenant.