Le métier de courtage ne cesse d’évoluer. En ce moment, plus de 30% des emprunts sont souscrits grâce à l’intervention d’un courtier spécialisé. Un courtier en crédit immobilier doit être inscrit auprès du registre des intermédiaires en assurance, banque et finance ou ORIAS. Une agence immobilière reconnaît sa crédibilité de cette façon. Avec un mode opératoire différent, le choix pour un courtier à distance ou en agence dépend de chaque personne.

Un courtier en agence

Les conditions d’exercice pour le métier de courtage sont imposées par l’ORIAS. Un courtier en agence consulte dans ses propres locaux ou à domicile. Il reçoit ses clients autant de fois que nécessaire pour déterminer les différents plans de financement et monte les dossiers qu’il enverra lui-même auprès des banques.

Il est mandataire et ses honoraires sont versés au moment de la signature de l’acte authentique. Il se charge de faire les négociations auprès des banques pour obtenir des accords fermes et définitifs. Pour ceux qui désirent bénéficier de bonnes conditions sans négocier, il est recommandé de s’adresser à un courtier en agence.

Un courtier à distance

Le rôle du courtier à distance à l’exemple de l’entité http://www.jlconseils.fr/courtier-immobilier/agence-du-havre.html, diffère légèrement de celui en agence. Certains constitueront un dossier pour sélectionner les banques et obtenir des accords fermes. Cette démarche aboutira à la signature d’un acte authentique. D’autres cependant orientent leurs clients vers leurs banques partenaires. Dans ce cas, il incombe au client de défendre son cas tout en faisant jouer la concurrence.

Choisir un courtier à distance est de ce fait conseillé aux personnes averties, avec une âme de négociateur. En conservant leur autonomie, ils prennent directement rendez-vous auprès des banques et mènent eux-mêmes l’entretien. Les honoraires des courtiers à distance sont moins chers que ceux en agence. Cependant, il faut prendre en compte les frais de dossier bancaire qui sont à la charge du client.