La France se montre beaucoup plus bienfaisante vis-à-vis de ses chômeurs par rapport à d’autres pays européens. Pourtant, la Cour des comptes a contredit le 18 janvier 2016 le nouveau plan de lutte contre le chômage avancé par le Président de la République. Il a, ainsi, fixé à 30 milliards d’euros la dette de l’assurance chômage à la fin de l’année.

La France bat le record d’indemnité chômage maximal

Une journaliste reporter de francetvinfo.fr a trouvé qu’aucun pays européen n’a battu le niveau maximum d’indemnité offert par la France de 6 100 euros par mois. Ce plafond est 3 fois plus élevé que celui offert en Allemagne et 5 fois plus que celui de l’Italie et de l’Espagne. En ce qui concerne le niveau d’indemnisation :

  • Le Danemark alloue l’indemnité le plus élevée aux chômeurs à hauteur de 90% de l’ancien salaire couvert,
  • La France offre une allocation de 57 à 75% selon le niveau de l’ancien revenu des chômeurs,
  • L’Allemagne indemnise ses chômeurs entre 60 et 67%,
  • La Grande-Bretagne n’offre qu’un forfait dérisoire de 360 euros par mois, quel que soit le niveau de l’ancien salaire.

Les chômeurs indemnisés en quête d’emploi en France vont-ils être ravis de l’effet de cette requête de la Cour des comptes voulant baisser la dette de l’assurance chômage ?

Les Pays-Bas mènent la course sur la durée d’indemnisation

La générosité de chaque pays vis-à-vis de leurs chômeurs ne se montre pas seulement sur le niveau de rémunération, mais aussi sur la durée d’indemnisation. En ce qui concerne ce sujet :

  • C’est les Pays-Bas qui couvrent le plus ses chômeurs à concurrence de plus de 3 ans,
  • La France et le Danemark, eux, ils accordent 2 ans de rémunération à leurs chômeurs,
  • L’Allemagne et le Luxembourg, ils octroient des indemnités de chômage pour une durée de 1 an,
  • Le Royaume-Uni n’alloue ces avantages aux sans-emplois que pour une durée de 6 mois seulement.