Au coeur de l’Europe, le Luxembourg à cette particularité d’être un pays ou résident énormément de personnes originaires des pays voisins. Ne nous mentons pas, nombre d’entre eux sont dans notre beau pays pour des raisons fiscales et ils sont nombreux à déjà posséder un bien dans leur pays d’origine ou à souhaiter y investir.

Mais qu’en est-il de la législation et de la fiscalité si vous décidez d’investir en Belgique en tant que Luxembourgeois.

Les droits d’enregistrement.

En tant que résident étranger, vous ne pourrez pas bénéficier de droits d’enregistrement réduis (6%), vous devrez donc vous acquitter de droits pleins (entre 10 et 12,5% en fonction des régions) et ce même si le revenu cadastral du logement que vous achèterez ne dépasse pas 745 euros (le revenu cadastral étant un revenu forfaitaire estimé par l’administration fiscale belge). À noter également que si vous faites une bonne affaire et que vous achetez un logement en deçà de son prix, les droits d’enregistrement peuvent être revalorisés à la valeur réelle du bien.

Vous souhaitez louer ?

Vous souhaitez louer le bien ou les biens que vous possédez en Belgique, vous serez imposé, mais le type d’imposition va dépendre de votre situation. Si le bien vous appartient en personne physique et que vous le mettez en location pour un usage privé, la taxation aura lieu sur base du revenu cadastral du bien + 40%. À l’inverse si le bien appartient à une société ou si vous louez le bien pour un usage professionnel, vous serez imposé sur les loyers réellement perçus.

Attention à la location.

Il est important de noter qu’en Belgique, le locataire est particulièrement protégé par la loi et le propriétaire beaucoup moins. De ce fait, même si un locataire ne paie pas, dégrade le bien ou ne respecte pas les conditions du contrat de bail, vous aurez toutes les peines du monde à obtenir gain de cause. Si vous résidez en plus à l’étranger, il est important d’en tenir compte pour éviter les mauvaises surprises.

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier belge, il est conseillé de vous adresser à une catégorie de la population aisée financièrement pour limiter les risques. Vous pouvez par exemple investir dans le Brabant Wallon ou dans des communes aisées de la région Bruxelloise, acheter une maison à Jette est par exemple une bonne solution pour vous adresser à des locataires travaillant à la commission européenne. Qui plus est, vous pouvez vous adresser à un gestionnaire immobilier qui se chargera de la gestion locative de vos biens et qui contre rémunération vous évitera les formalités et les soucis.investirimmobilier

Que ce passe-t-il si je vends mon bien en Belgique ?

À l’inverse de ce qui a été dit plus haut, les Belges résidents au Grand-Duché  peuvent également souhaiter vendre le bien qu’il possède en Belgique, mais qu’en est-il d’un point de vue fiscal ?

Si vous vendez un bien que vous possédez depuis plus de 5 ans, vous ne serez pas taxé, par contre il vous coutera 16,5% de la plus-value si le bien que vous mettez en vente vous appartient depuis moins de 5 ans. Les sociétés quant à elles seront imposées à 33,9% sur la plus-value.