L’assurance vie est un produit d’épargne permettant aux contribuables de simplifier le transfert d’un patrimoine et de faire fructifier leurs fonds. Elle vous offre également d’importants avantages fiscaux dans le cas d’une succession. Voici quelques informations essentielles que vous devez savoir si vous souhaitez souscrire à une assurance vie.

Comment souscrire une assurance vie ?

Pour obtenir un contrat d’assurance vie, vous êtes invités à rejoindre un établissement comme la banque ou la compagnie d’assurance. Lors de l’ouverture du contrat, vous faites un premier versement allant de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros. L’assureur vous remet ensuite des dossiers contenant les conditions générales et le bulletin de souscription. À noter que certains contrats imposent la réalisation des versements réguliers mensuels. Ces produits sont à exclure, car ils occasionnent souvent des pénalités en cas de cessation du paiement des cotisations.

Un contrat à versements libres est intéressant si vous voulez épargner mensuellement. Il vous offre l’occasion d’effectuer des dépôts selon vos capacités financières, et ce, conformes au montant minimal autorisé.

Sachez également que plusieurs assureurs combinent à la fois les contrats de vie et de décès. Pour cela, il est préférable de souscrire deux produits différents qui sont pour l’épargne et pour l’assurance décès.

Concernant les avantages et les inconvénients d’une assurance vie

L’assurance vie est un outil d’épargne qui présente des avantages et des inconvénients que vous devez savoir avant la souscription.

Son premier atout est qu’il vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. À noter que les rachats et les retraits réalisés après 8 ans sont soumis aux prélèvements sociaux de 11 %.Quant aux plus-values, celles-ci sont taxées à hauteur de 7,5 % à la sortie du contrat face aux 27 % du droit commun. Vous pouvez également tirer profit d’une exonération de droits de succession.

Deuxièmement, la flexibilité de l’assurance vie vous offre l’occasion d’effectuer plusieurs contrats. De plus, vous pouvez choisir différentes options de gestion, à savoir la gestion profilée, la gestion progressive et la gestion pilotée.

En outre, l’inconvénient principal de l’assurance vie est l’ensemble des frais qui sont assez élevés. Les frais de gestion, par exemple, varient selon les contrats et se situent entre 0,6 % et 1 % du capital total constitué. Pour les frais d’arbitrage, ceux-ci sont de 1 % du montant transféré. Ils peuvent être forfaitaires, ce qui signifie qu’un montant est antérieurement fixé pour chaque transfert.

Comment résilier un contrat d’assurance vie ?

À tout moment, vous pouvez annuler votre contrat d’assurance vie. En effet, vous n’aurez pas besoin d’attendre la date de fin du contrat ou la date d’anniversaire.

Pour mettre fin à toute coopération avec votre assureur, il vous suffit d’effectuer la procédure de la réalisation du contrat. Pour ce faire, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur. Précisez dans le courrier que vous voulez récupérer intégralement le capital constitué. Sachez que l’assureur a deux mois pour répondre à votre demande.