Avec la baisse des taux d’intérêt du prêt immobilier, les meilleures conditions sont réunies pour se tourner vers l’investissement locatif neuf. Effectivement, il faut privilégier le neuf car les avantages sont nombreux.

Le neuf est favorisé par les dispositifs légaux

Sur le plan fiscal, le neuf loué en qualité de résidence principale bénéficie d’une réduction d’impôt de 12 % à 21 % qui fait économiser au propriétaire une somme de 18 000 € à 63 000 €. C’est très important d’épargner une telle somme surtout que c’est en pleine période de remboursement de prêt. À noter également que les frais de notaire pour le neuf ne dépassent pas les 3 % alors que le minimum pour l’ancien est de 6 %.

Le neuf se loue plus cher et affiche un taux d’occupation élevé

La modernité et le confort qui accompagnent le neuf attirent les locataires. Les nouvelles générations de locataires consentent à payer plus cher pour goûter aux privilèges des logements neufs. Ces nouvelles générations sont entre autres les seniors en quête d’un cadre de vie meilleur, les jeunes qui désirent vivre avec leur temps, les personnes ayant des problèmes physiques qui préfèrent les appartements qui respectent leur droit et effectivement les logements neufs sont adaptés pour les gens à mobilité réduite. Ainsi, les marches sont évitées et les ascenseurs complètent l’offre des escaliers pour monter à l’étage.

Le neuf et ses nombreuses garanties

L’ancien nécessite constamment des entretiens et des aménagements dont les frais de travaux incombent au propriétaire. Alors que pour le neuf, les dommages liés à la construction et au fonctionnement des équipements sont couverts par les garanties constructeurs pendant 1 jusqu’à 10 ans à partir de la réception selon la nature de la réparation à faire. Les travaux d’entretien n’interviennent que plus tard. Le propriétaire a donc plusieurs années avant d’avoir à s’inquiéter de factures pour la réparation de l’ascenseur ou pour le ravalement de la résidence.

Crédit photo : investissement immobilier neuf à Nantes