Le mois passé est marqué par la continuité d’augmentation de la collecte en Assurance-vie. Dépassant 1,2 milliard d’euros soit une hausse de plus de 36%, ce placement est devenu le privilégié des Français mettant, ainsi, le Livret A derrière elle.

« L’Assurance-vie est en très bonne santé ! »

Telle est la confirmation de l’Association française de l’assurance (Afa). En fait, après une décollecte estimée à -1,6 milliard d’euros en septembre 2013, l’Assurance-vie est à son 21ème mois consécutif de hausse. Malgré tout, c’est un peu décevant selon cette source, car la statistique a déjà été à plus de 1,6 milliard d’euros en août 2015 dernier.

C’est une très bonne situation qui perdure avec un large écart positif entre les dépôts (cotisations) et les retraits (prestations) des épargnants. La principale cause. Les taux appliqués à ce placement estimés à 2,5% en 2014 (ressentant une baisse ces dernières années) ; est beaucoup plus captivant que celui du Livret A de 0,75% (niveau historique le plus bas).

L’Afa a encore avancé que depuis le début de 2015, les cotisations des clients sont totalisées à 18,5 milliards d’euros. Une hausse à peu près de 10% est alors enregistrée en août face à celle de l’année dernière. Leurs prestations se totalisent à 7,2 milliards d’euros jusqu’en août, ce qui équivaut à une hausse de 10,8% par rapport à 2014.

Assurance-vie, un nom trompeur !

Contrairement à sa dénomination, il faut préciser que l’Assurance-vie n’est pas réellement un contrat d’assurance, c’est un placement financier. Son taux de rémunération est fixé par la compagnie d’assurance mais non pas par le gouvernement à la différence de celui du Livret A ou autres livrets. Le capital et les plus-values peuvent être récupérés à n’importe moment. Si l’épargnant meurt, son argent peut être versé au bénéficiaire désigné dans le contrat. A l’heure de la concurrence actuelle, la maison qui offre un taux plus séduisant attire de nombreux clients. Encore faut-il souligner que c’est un placement boursier de fonds en euros ou en valeurs mobilières sans risque majeur.