Pendant un déménagement, les locataires peuvent faire le choix entre deux possibilités. Ils peuvent conserver leur assurance habitation actuelle ou opter pour un nouveau contrat, qui implique la résiliation de contrat.

Garder et transférer le contrat d’assurance habitation

Il faut savoir que tout changement de situation doit être notifié à son assureur, comme un déménagement. Le locataire est tenu d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à sa compagnie d’assurance. Il doit préciser la date du déménagement et le lieu de la nouvelle habitation. Il est recommandé de respecter au moins le préavis d’un mois avant le déménagement. Si le locataire n’a pas pu effectuer cette démarche avant le jour du déménagement, il peut quand même le faire dans les 15 jours qui suivent la date de l’emménagement. Une fois ce délai dépassé, il court le risque de ne plus être couvert.

Un contrat d’assurance habitation peut être transféré sur le nouveau logement. Pour que cette démarche soit effective, il faut que les garanties proposées dans le contrat soient adaptées au nouveau logement. Ainsi, le locataire est obligé de signaler à son assureur les caractéristiques de celui-ci. Celles-ci peuvent être le nombre de pièces, la superficie, la localisation, l’étage, la présence d’une cave ou d’un parking et autres. Il faut également avertir sa compagnie d’assurance si on veut abaisser ou augmenter la valeur des biens assurés. Le site www.vidal-assurances.fr donnera plus d’informations sur le sujet.

La résiliation d’un contrat et la souscription d’un nouveau

Deux cas de figure peuvent se présenter, le premier étant un contrat qui a été souscrit il y a moins d’un an. Pour ce cas, il nécessite des justificatifs. Aussi, il faut prouver que les risques de l’ancien logement ne sont pas identiques pour la nouvelle habitation. Ce critère de diminution ou d’aggravation du risque confère le droit à l’assuré comme à l’assureur de résilier le contrat. La résiliation doit être réalisée et effective un mois après la réception du courrier par la compagnie d’assurance. Le deuxième scénario est le contrat souscrit il y a plus d’un an. Les démarches de résiliation sont plus simples pour le locataire. En effet, la loi Hamon permet la libre résiliation d’un contrat d’assurance habitation au bout d’un an. De plus, c’est au nouvel assureur qui doit s’occuper de démarches de résiliation auprès de l’ancien.

Selon l’évolution du risque, le nouvel assureur est à même de moduler le montant de la prime annuelle, en fonction. Il faut noter que certains critères font varier le risque et le montant de la prime. Ils peuvent être la zone d’implantation du nouveau logement qui peut présenter plus de risque. Également, il n’y a pas que sur la prime de l’assurance habitation qu’un déménagement peut impacter. A titre d’exemple, si le souscripteur change d’utilisation de son automobile ou possède dorénavant un garage, des modifications peuvent intervenir dans les contrats auto et/ou moto.