Ce genre de crédit convient à un emprunteur qui souhaite faire un emprunt à la banque, mais ne sait pas de quel contrat il a vraiment besoin. Le prêt personnel, également appelé crédit sans justificatif est catégorisé dans la classe des crédits à la consommation. Ainsi, l’emprunteur peut l’utiliser comme bon lui semble, que ce soit pour l’achat d’un bien en particulier ou la réalisation d’un projet. Généralement, quand l’emprunteur fait une demande de crédit, il doit fournir à l’établissement bancaire un justificatif attestant l’usage des fonds octroyés. Dans ce cas, il doit mettre à disposition une facture d’achat ou toute autre pièce. Le terme « sans justificatif » veut dire que l’emprunteur bénéficie d’une autonomie totale. Cependant, même si l’emprunteur a la possibilité d’utiliser l’argent sans concession, l’emprunt est limité à 75 000 euros.

Ce qu’il faut savoir sur le crédit sans justificatif

Les banques et les établissements prêteurs offrant ce type de crédit doivent être des banques et des institutions légalement reconnues par la banque de France. Ensuite, le contrat d’emprunt immédiat de crédit doit posséder une durée minimale de 3 mois et une durée maximale de 60 mois. Aussi, dès la signature du contrat, l’emprunteur aura à choisir le taux et une date de mensualité pour le paiement. Comme avantages, ce genre de prêt permet de procurer un taux et une mensualité fixes. Egalement, le crédit sans justificatif octroie à l’emprunteur un usage libre des fonds. Ainsi, plusieurs documents et justificatifs autres que l’utilisation du fonds, sont demandés. Ils peuvent être une photocopie de pièce d’identité, un relevé d’identité bancaire (RIB), des bulletins de salaire des 3 mois précédents, et autres. Afin d’obtenir ce crédit, l’emprunteur doit détenir les moyens d’effectuer le remboursement. De toute évidence, un travail stable de type CDI est requis. Un travail en tant qu’intermittent serait le pire des cas si le statut de fonctionnaire serait un atout. Aussi, les banques et les organismes de prêt font plus confiance aux salariés de l’Etat. Egalement, faire une demande de crédit sans justificatif rapide et facile passe obligatoirement par gagner la confiance de l’établissement prêteur avec un historique bancaire propre. L’interdiction bancaire et le fichage à la banque constituent des motifs irrecevables pour un dossier de demande de prêt.

Le taux d’endettement de l’emprunteur

Une fois que la banque prélève le remboursement mensuel, elle tient compte des besoins quotidiens de l’emprunteur. Le taux d’endettement définit le calcul permettant à l’emprunteur de vivre une vie convenable, tout en remboursant ses dettes. Il est évalué à 33 %. Si le taux dépasse cette limite, l’emprunteur est classé comme un cas à risque. Dans la pratique, à part le salaire mensuel, toutes autres formes de revenu autres seront retenues. Les deux cas non considérés comme revenus sont les primes exceptionnelles et indemnités professionnelles. A part les charges personnelles comme l’électricité, les pensions alimentaires, les impôts et autres, la banque considère une marge pour les imprévus.