Le surendettement est un phénomène très présent durant cette année 2015. Même si des efforts ont été faits par les autorités pour changer la tendance, le surendettement persiste. Les ménages sont plus touchés et la situation ne cesse d’empirer. Cela a un impact négatif sur l’économie. De nombreux dossiers sont en attente à la Banque de France pour espérer une réduction des dettes des ménages en France. Tour d’horizon.

1- Une situation alarmante

Les ménages souffrent de surendettement et ont du mal à joindre les deux bouts, en plus de la crise économique qui sévit. Chaque des centaines de dossiers de surendettement sont déposés à la Banque de France, ces personnes touchées par ce fléau compte sur cette structure pour se décharger du poids de leurs dettes. Les propriétaires immobiliers ne sont pas épargnés par cette situation et sont obligés d’empiler des crédits par ci et par là pour pouvoir trouver la solution à leurs problèmes. Ils sont près de 72 % à avoir des difficultés à rembourser l’acquisition de leur bien immobilier à cause de la réduction du pouvoir d’achat. Peu à peu leurs dettes ne cessent d’augmenter au fils des mois, voire des années. Dépassés par leurs dettes, les jeunes ne sont pas en reste et se retrouvent souvent avec des découverts bancaires importants et de hauts taux d’intérêt. Ils collectionnent des factures téléphoniques coûteuses et ne peuvent plus payer.

2- L’assistance de la Banque de France

Les personnes en retraite aussi ne sont pas épargnées par ce fléau du surendettement. Le montant moyen de surendettement a beaucoup évolué en France. Lorsqu’elles sont seules et livrées à eux-mêmes, leur situation devient plus critique. Certains ménages se retrouvent dans des difficultés financières et connaissent de la détresse, lorsqu’ils ne peuvent plus honorer leurs engagements. Dans une société de consommation, le crédit est désormais un mode de vie, dont les ménages ont du mal à résister. Si leurs échéances de crédit sont atteintes, ils s’adressent à la Banque de France pour redresser la situation. Cette structure joue un rôle important pour donner l’espoir aux victimes du surendettement. Après l’étude de leurs dossiers, il se peut que la commission décide d’enclencher une procédure de surendettement, si la bonne foi du demandeur est prouvée. Un montant est versé par la Banque pour les besoins personnels du débiteur, et s’engage envers les créanciers pour la diminution des taux d’intérêt. Une procédure de redressement personnel implique des conséquences pour le débiteur, qui ne peut plus demander de nouveaux crédits pour une période de 10 ans. Cette aide de la Banque de la France sort de la misère des centaines de ménages, chaque année. De plus en plus des campagnes de sensibilisation sont organisées pour éviter aux ménages le surendettement.