Même si un emprunteur est en situation de chômage, il existe des solutions de prêt ou de rachat de crédit pour lui. De toute évidence, effectuer une demande de crédit n’est pas toujours simple en tant que chômeur. Heureusement, le marché du crédit propose d’autres issues spécialement réservées aux chômeurs. Ainsi, le chômeur se pose de multiples questions sur l’obtention ou non d’un crédit auprès d’une banque ou d’un organisme financier. Le chômeur peut également être fiché à la Banque Nationale de France, pour constituer un obstacle majeur, l’empêchant à continuer à recevoir du crédit. Que le crédit recherché concerne une somme d’argent important ou de petit crédit à la consommation, le prêt pour chômeur reste une alternative intéressante, pour sortir d’une mauvaise passe, pour repartir de bon pied plus rapidement.

Comment dénicher un prêt pour chômeur ?

Avec une simple recherche sur Internet, l’emprunteur chômeur peut trouver plusieurs offres de prêt spécialement réservées aux chômeurs. Même si les offres sont nombreuses, il est essentiel de comparer les taux et les plafonnements de remboursement, inhérents à chaque offre de crédit chômeur, en ligne. Dans la pratique, si l’emprunteur n’est pas prudent, il risque d’empirer sa situation, en optant pour un crédit revenant très cher. Comme astuce, le chômeur peut s’adresser à un conseiller financier ou à un organisme de son choix. Ainsi, le crédit chômeur est une des solutions proposés par les différents organismes financiers ainsi que les banques, pour accorder des prêts aux personnes sans emploi. Ce prêt garantit une facilité de remboursement. Egalement, les intérêts sont à payer avec des proportions négociables. Ils peuvent même être remplacés par des frais de dossier. Il faut savoir qu’une personne inscrite dans la liste des demandeurs d’emploi chez Pôle emploi peut aussi prétendre à un crédit auto. Comme son nom l’indique, un tel crédit auto permettra de financer l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion. Le véhicule acheté assurera les déplacements et les va-et-vient pour déposer une nouvelle demande de travail, idéalement un contrat de travail à durée Indéterminé. Puisque l’emprunteur est au chômage, continuer de contracter des dettes nécessite quelques mesures d’anticipation. A titre d’exemple, pour se protéger d’une éventuelle perte d’emploi, il est recommandé de souscrire à une assurance chômage, s’il veut demander un crédit immobilier.

Les autres alternatives d’une demande de crédit chômeur

Il existe d’autres alternatives aux crédits, en tant que personne sans salaire, comme la carte de crédit. A cet effet, il y a un vaste choix de cartes de crédit que le chômeur peut demander à une banque ou autre institution financière. Une autre solution est le micro-crédit. Font aussi partie des solutions proposées : le crédit social et le crédit entre particuliers. Pour ce dernier cas, le chômeur peut emprunter de l’argent auprès de ses amis, connaissances, membres de famille ou de tierces personnes prêtant de l’argent, via des plateformes en ligne. Bref, les banques et les organismes financiers ont mis en place des formules adaptées à chaque situation. Cela permet au chômeur de ne plus être étiqueté de personne sans sou en poche.