Le livret A est un produit d’épargne défiscalisé, dont le taux est fixé par le gouvernement. Simple, « sans risque » et disponible à tout moment, ce placement est le plus utilisé en France. Toutefois, il génère un rendement faible avec un taux de rémunération de 0,75 % seulement depuis le 1er août 2015. Majeur ou mineur, vous pouvez ouvrir un livret A dans un établissement bancaire de votre choix. Pour cela, il vous suffit de signer un contrat écrit qui précisera notamment les opérations autorisées par la banque.

Vous devez aussi savoir qu’un livret A fonctionne comme un compte d’épargne ordinaire. Toutefois, ce dispositif n’autorise qu’un montant minimal de retrait ou de versement en espèces de 10 euros. À noter que c’est 1,5 euro pour un livret ouvert chez la Banque Postale. Par ailleurs, le plafond de versement accepté par les banques dans le compte d’un particulier est 22 950 euros. Celui-ci s’élève à 76 500 euros pour les associations.

Le taux de rémunération d’un Livret A

Le taux de rémunération d’un livret A est un peu faible par rapport à ceux des autres livrets réglementés tels que le LEP ou livret d’épargne populaire et le PEL ou plan épargne logement. Selon l’avis officiel du JO du 29 juillet 2017, du 1er août 2017 au 31 janvier 2018, le barème appliqué est de 0,75 %.

Dans un livret A, les intérêts sont calculés le 1erou le 16 de chaque mois en fonction de la date de l’opération. Ainsi, pour un dépôt effectué dans les 15 premiers jours du mois courant, la date prise en compte pour le calcul est le 16 du même mois. Au-delà, on prendra en compte le 1erjour du mois suivant. Par contre, si vous effectuez un retrait jusqu’au 15 du mois courant, votre banque se référera au dernier jour du mois précédent et au 15 du mois si la date de votre opération se situe entre le 16 et la fin du mois en cours. Pour information, les intérêts cumulés sur l’année s’ajoutent à votre capital au 31 décembre de chaque année. Si tout cela vous semble compliqué, rassurez-vous, un responsable vous donnera plus d’informations lors de l’ouverture de compte. Surtout, n’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui vous viennent en tête. C’est votre droit.

Les avantages avec un Livret A

Le livret A fait partie des moyens de placement, dont les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. De plus, vous pouvez le cumuler avec d’autres comptes sur livret, comme le livret de développement durable et solidaire. Sachez que les conditions d’ouverture d’un LDDS sont quasiment identiques à celles d’un livret A.

En dépit de cet avantage, la loi vous interdit de détenir à la fois un livret A et un compte spécial sur livret du Crédit Mutuel ouvert après septembre 1979.

Les procédures à suivre pour clôturer un Livret A

Si un jour vous décidez de fermer votre livret A pour cause de déménagement ou de changement la banque, vous devrez informer l’établissement qui gère votre compte. Pour cela, vous avez deux possibilités. Soit vous vous rendez à l’agence, soit vous lui envoyez une lettre avec accusé de réception avec les renseignements suivants : le numéro de compte du livret A actuel, le numéro du compte où seront déposées les sommes restant sur le livret.

D’une autre côté, un compte épargne n’ayant subi aucune opération pendant cinq années consécutives est jugé comme inactif. Toutefois, la banque se doit toujours d’informer le titulaire chaque année. Au bout de 10 ans de non-manifestation de la personne, les fonds du compte sont transférés à la CDC ou la Caisse des Dépôts et Consignations. Cet organisme les conservera, pendant 20 ans, jusqu’à ce que le titulaire ou un de ses ayants droit fasse une réclamation. Au terme de cette période, les fonds du livret appartiendront définitivement à l’État.