Avec des taux de crédit immobilier toujours aussi favorables, des dispositifs de défiscalisation qui permettent de récupérer une part non négligeable des dépenses engagées dans une transaction immobilière, 2017 s’annonce comme une année propice aux investissements immobiliers.

La tendance actuelle du crédit immobilier

Dans le cadre d’une prospective, les professionnels de la finance et de l’immobilier annonçaient une hausse modérée des taux de crédit immobilier en cette année 2017, après plusieurs mois où ils étaient à des niveaux historiquement bas. Toutefois, pour l’heure, nous n’en sommes pas encore à ce stade, car la tendance semble toujours être à la baisse. En effet, les banques rivalisent encore avec leurs offres attrayantes pour atteindre leurs objectifs. Par conséquent, en faisant appel aux services d’un comparateur de crédit comme sur https://www.boursedescredits.com/guide-comparateur-credit-immobilier-comparatif-pret-immobilier-128.php, l’on peut aisément trouver une offre de prêt proposant un taux de crédit en dessous des 1 % pour une durée de 15 ans. Avec un apport personnel conséquent, ce taux peut même encore être plus avantageux. Cependant, il faut faire attention, car ce sont des taux hors assurance.

Au vu de ces faits, il serait donc judicieux de ne pas trop attendre et de procéder à l’achat dès maintenant si vous avez un projet immobilier. Dans le cas où vous avez déjà un crédit contracté à des taux nettement supérieurs aux taux proposés actuellement, le rachat de crédit peut être une option intéressante et peut vous faire économiser des milliers d’euros.

Des dispositifs de défiscalisation encore intéressants en 2017

En cette année 2017, des mesures fiscales avantageuses restent encore disponibles pour soutenir les futurs acquéreurs et investisseurs. En effet, selon la nature de votre projet immobilier, il est possible de recourir à :

– la loi Pinel qui ouvre droit à une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 63 000 € pour tout investissement locatif dans le neuf.

– la loi Malraux qui permet d’économiser jusqu’à 100 000 € pour toute rénovation d’immeubles ayant une valeur patrimoniale ou historique et situés en centre-ville.

– la loi Censi-Bouvard qui s’adresse aux investisseurs dans les résidences de services (Ehpad) en leur proposant une déduction fiscale fixée à 11 % du prix d’achat du bien immobilier.

– la loi Girardin qui offre jusqu’à 18 000 € d’abattement fiscal à tous les contribuables qui choisissent de faire l’acquisition d’un bien immobilier situé en outre-mer.

– la loi sur les Monuments Historiques qui concède une défiscalisation de 41 à 45 % à tous les propriétaires de monuments historiques qui engagent des travaux gérés par les architectes des bâtiments de France.

Ces dispositifs peuvent être d’une très grande aide dans le cadre d’un investissement immobilier, mais il faut savoir qu’ils sont octroyés sous réserve du respect de certaines conditions.