Quand un ordinateur rencontre un problème matériel ou un souci relatif au système, son utilisateur risque de perdre des données qui lui sont utiles. Pour éviter qu’une telle situation ne survienne, il faut procéder à une récupération de données sur disque dur. Mais de quelle opération s’agit-il ? Les détails.

Récupération de données : une opération délicate

La récupération de données désigne cette opération informatique visant à retrouver des données perdues  à cause d’une défaillance matérielle, d’une fausse manipulation ou encore d’un accident survenu lors d’un test de récupération de données. Il faut savoir que selon le cas, la difficulté relative à la récupération de données n’est pas la même. Pour cette raison, il faut bien évaluer l’étendue du problème avant de prendre des mesures. Dans certains cas, il est possible de procéder à la récupération des données par soi-même. Dans d’autres, il est préférable de louer le service d’un professionnel afin d’éviter que les choses ne s’empirent.

Les enjeux de la perte de données

Les enjeux peuvent être nombreux à la suite de la perte de données. Pour les particuliers, il peut s’agir de la perte de photos ou encore de vidéos à valeur sentimentales. La perte de ces données fait mal, car on ne peut pas remonter le temps pour les refaire. Elle se traduit par la disparition des souvenirs des moments agréables passés avec ses proches.

Pour les professionnels, la perte de données impacte directement sur l’avenir de l’entreprise. Dans le cas où ce sont des données confidentielles liées aux activités de l’entreprise qui sont perdues, cette dernière risque de connaître un certain ralentissement dans son développement. Parfois même, si ce sont des données relatives aux stratégies de développement qui sont perdues, l’entreprise risque de fermer ses portes. Ainsi, elle doit trouver la solution qui lui permettra de recouvrir au moins 90% des données perdues.

Quelles solutions de récupération envisager ?

La récupération de données peut se faire de différentes façons selon la nature du problème. Le cas le plus simple se rapporte à la défaillance du matériel informatique, mais qui n’a pas eu d’impact sur le disque dur. Pour récupérer les données, il suffit de monter le disque dur sur un autre ordinateur en l’utilisant comme disque secondaire et il ne reste plus qu’à copier les données. Pour les autres cas qui sont assez critiques, le recours à des logiciels de récupération s’impose.